Les étudiants qui ont fondé le projet de tutorat par les pairs IndigeSTEM récompensés par Forces Avenir

Rotshennón:ni Two-Axe et Kayla Spencer-Young font partie de la poignée d'étudiants autochtones du programme scientifique de Dawson.

Rotshennón:ni et Kayla voulaient encourager et soutenir leurs camarades autochtones susceptibles d'être intéressés par les sciences. Elles ont eu une idée le semestre dernier qui leur a permis de remporter le concours local de Forces Avenir et les a placées en lice pour le prix provincial, qui sera annoncé lors d'un événement qui se tiendra à Québec en septembre.

Leur projet de tutorat par les pairs IndigeSTEM s'attaque aux différences d'accès aux ressources entre les étudiants autochtones et non autochtones. Les expériences des deux groupes d'étudiants peuvent être très différentes. L'objectif final du projet est de permettre aux étudiants de réussir dans la mesure de leurs capacités, de développer une appréciation globale de ce qu'ils étudient et d'être exposés aux vastes possibilités de carrière dans les domaines des STIM.

Réunions hebdomadaires et expériences d'apprentissage

Les étudiants se rencontrent chaque semaine depuis le début du semestre d'hiver. "Parallèlement au tutorat, j'organise différentes activités pour les étudiants qui associent la culture et la science, comme la dissection et le nettoyage de truites, au cours desquels j'ai enseigné aux étudiants l'anatomie des poissons", a déclaré Mme Rotshennón:ni.

"Les étudiants reviennent à nos séances de tutorat hebdomadaires, nous avons des chiffres constants et ils commencent à obtenir les notes qu'ils espèrent", a déclaré Kayla lors d'un entretien avec le Bureau de communication.

Portrait de Kayla Spencer-Young
Kayla Spencer Young

Une douzaine d'étudiants ont bénéficié de ce service au cours de son premier semestre d'activité. Ils viennent d'horizons divers et s'efforcent tous de s'inscrire à des programmes scientifiques. Certains suivent des cours préalables dans le cadre de la formation continue, d'autres participent au programme de transition Journeys et à divers autres programmes à Dawson.

Comment cela a commencé

Rotshennón:ni, qui en est à sa deuxième session en sciences de la santé, et Kayla, qui en est à sa première session en sciences pures et appliquées après avoir suivi le programme Journeys, se sont rencontrés lors d'une réunion organisée par Charlie O'Connor, qui travaille au Centre d’aide à l’apprentissage de Dawson pour soutenir les étudiant·es du programme Journeys et du First Peoples’ Centre. Après cette rencontre, il est devenu évident qu'il y avait un besoin à combler en mathématiques. Joel Trudeau, professeur de physique, a proposé de jouer le rôle de mentor.

"Kayla et Rotshennón:ni sont une source d'inspiration et de dévouement", a déclaré Joel au bureau de la communication. "C'est un privilège de collaborer avec eux dans la mise en œuvre de leur vision d'IndigeSTEM. Je suis impatient de voir comment le projet évoluera lorsqu'elles reviendront toutes les deux à Dawson à l'automne".

La reconnaissance de Forces Avenir a permis aux deux fondateurs d'IndigeSTEM de prendre conscience de l'impact potentiel de leur projet. Ils réfléchissent à la manière d'assurer la continuité du projet et espèrent qu'il bénéficiera d'un financement et d'un soutien institutionnel plus importants. "Ce projet pourrait peut-être servir de modèle à d'autres établissements d'enseignement supérieur", a déclaré M. Rotshennón:ni.

Cet automne, ils aimeraient organiser une série de conférences avec des scientifiques autochtones. La représentation est importante et aide les étudiants à se considérer comme des scientifiques.

Un autre rêve serait de créer un réseau d'étudiants, en commençant par les écoles secondaires et en poursuivant jusqu'à l'université.

Rotshennón:ni Deux haches
Rotshennón:ni Deux haches

Stratégies de réussite

Les deux élèves ont développé des stratégies qui les aident à rester sur la bonne voie à l'école. Kayla s'est engagée à marcher pour rester en bonne santé. "Marcher pendant une heure ou deux me permet de me ressourcer. Je déstresse en marchant", dit-elle.

Rotshennón:ni donne la priorité à la santé physique et mentale. Au cours de son premier semestre, il a réduit ses activités extrascolaires pour se concentrer sur son travail scolaire. Le semestre dernier, il a ajouté d'autres activités lorsqu'il s'est senti à l'aise et qu'il a établi une bonne routine d'étude.

À la fin de ce semestre, il a l'intention de changer les choses pour l'automne. "Je m'efforce d'améliorer mes horaires de sommeil", a-t-il déclaré. "Je me récompense pour les petites réussites et je trouve des moyens de renouveler ma passion pour l'apprentissage. Les choses deviennent difficiles lorsque je me concentre trop sur les examens.

Rotshennón:ni est Kanien'kehá:ka et vient de Kahnawake. Il rêve de devenir médecin urgentiste ou médecin de famille au service de sa communauté. Kayla vient de la nation Cree et sa communauté d'origine est Chisasibi. Elle s'intéresse à l'astrophysique parce que, depuis qu'elle est toute petite, elle apprécie la beauté et la grandeur du ciel nocturne très clair du Nord.

Kayla aime le tutorat et souhaite éveiller l'intérêt pour les sciences. "J'ai une motivation naturelle et je ressens le besoin de la partager et de montrer que l'apprentissage peut être intéressant", a-t-elle déclaré.

Rotshennón:ni a toujours eu envie d'aider les autres. Il a grandi avec le désir de tendre une main secourable. "Nous sommes tous ensemble dans ce monde", dit-il.

Tout est possible

Kayla dit : "Tout est possible. C'est ce que ma mère m'a dit. Il ne faut pas se décourager, même lorsque les choses sont effrayantes ou intimidantes. ...] Il faut se fixer des objectifs ambitieux. Le travail acharné finit par payer".

Rotshennón:ni et Kayla seront célébrés lors d'un événement local de Forces Avenir à Dawson le 4 mai.



Dernière modification : 5 mai 2022