En septembre 2022, Mahsa Amini a été arrêtée en Iran parce qu'elle ne portait pas correctement le hijab. Des témoins oculaires affirment qu'elle a été sévèrement battue. Quelques heures plus tard, elle meurt à l'âge de 22 ans. Mahsa venait d'être admise à l'université et avait l'intention de poursuivre des études de droit. Sa mort a suscité des protestations en Iran et dans le monde entier.

À Dawson, l'initiative Mahsa Amini a été créée par les élèves Kiana Lalavi, Shaneli Yaghoubi, Kiera Robak et Lina Adda. Leur travail a été récompensé le 4 mai par le prix Forces Avenir dans la catégorie Entraide, paix et justice. Leur projet a également été pris en considération au niveau provincial.

Valoriser le travail acharné

"Le fait de remporter ce prix confirme ce que nous faisons : nous essayons de réunir la communauté internationale et la communauté locale, car il existe encore un fossé entre les deux", a déclaré Kiera, une étudiante de Droit, société et justice qui espère entrer à McGill Law afin de poursuivre une carrière dans le domaine de la défense des droits.

Shaneli Yaghoubi, membre de l'équipe et étudiante en fin d'études à TGIL (Techniques de gestion et d’intervention en loisir), a déclaré que cette victoire était "une sensation extraordinaire. Nous avons tous travaillé très dur sur ce projet".

Shaneli a été acceptée en relations humaines à l'Université Concordia et espère continuer à travailler dans la communauté et à militer. Elle a adoré TGIL et est "super triste de recevoir son diplôme. Sans le soutien de ma faculté et des amis que je me suis faits, je n'en serais pas là avec ce projet. C'est grâce au développement du groupe et à l'attention portée à la communauté que je suis ici.

Trois composantes

L'initiative comporte trois volets : une campagne de sensibilisation en faveur des manifestants iraniens à la suite du décès de Mahsa Amini ; une bourse destinée aux étudiants internationaux et réfugiés ayant des besoins financiers ; et un programme de mentorat favorisant un plus grand engagement et renforçant le sentiment d'appartenance des étudiants au Collège Dawson.

La première phase, qui s'est déroulée à l'automne 2022, comprenait une veillée et une coupe de cheveux symbolique qui a rassemblé plus de 2 000 participants. "La chose la plus importante que j'ai apprise, c'est qu'une communauté se rassemble par solidarité en cas de besoin", a déclaré Kiera. "L'initiative de Mahsa Amini a commencé comme un mouvement de solidarité avec le peuple iranien. Elle s'est développée de manière inattendue et est devenue un réseau naissant de soutien à la communauté internationale locale. Grâce à ce développement inattendu, j'ai rencontré et discuté avec de nombreuses personnes et j'ai découvert des informations que je n'aurais pas pu obtenir en lisant les journaux ou d'autres médias.

Bien que l'initiative ait commencé par une manifestation de soutien aux Iraniens, l'objectif est désormais de sensibiliser aux questions des droits de l'homme dans le monde entier. La deuxième phase consiste en une bourse pour laquelle les étudiants collectent actuellement des fonds. Jusqu'à présent, ils ont collecté plus de 5 000 dollars pour atteindre l'objectif de 20 000 dollars. Ils ont commencé à planifier d'autres événements, notamment une émission de rencontres intercollégiales, afin de collecter davantage de fonds.

Crédit photo : Carol Hallak

Plus d'informations à venir à l'automne

La bourse de l'initiative Mahsa Amini sera lancée à l'automne 2023, en même temps que la troisième phase de l'initiative, le programme de mentorat. "Nous avons entendu les commentaires de la communauté", a déclaré Shaneli, qui est elle-même une étudiante étrangère. "Il est difficile de se faire des amis lorsqu'on vient d'arriver au Canada, c'est pourquoi ce programme de mentorat offre un espace sûr pour créer ces relations et ces amitiés."

En plus de soutenir les étudiants internationaux et les réfugiés, ce projet encourage la paix, la coopération et l'engagement à Dawson et dans la communauté environnante. "Le but ultime que nous aimerions atteindre est de faire savoir aux autres étudiants qu'ils ne sont pas seuls et qu'il y a une grande communauté à Dawson qui est prête à les soutenir et à les aider", a déclaré Kiera.

S'impliquer dans ce projet et participer à Vie étudiante en valait la peine, selon Kiera : "Mon séjour à Dawson m'a fait sortir de ma coquille. Avant, je ne voulais pas m'impliquer, je me concentrais uniquement sur les études. Mon séjour à Dawson m'a fait comprendre que les études ne sont pas le seul but de la vie. Je suis maintenant capable de m'impliquer, de rencontrer de nouvelles personnes et de me faire de nouveaux amis avec un minimum de crainte. Ce sont des compétences précieuses à acquérir.

Construire une communauté et partager son histoire

Shaneli a également beaucoup appris de ce projet : "J'ai beaucoup appris sur moi-même, sur mes valeurs et sur les choses qui me tiennent à cœur, mais la communauté que j'ai créée au cours de l'année écoulée a été une bénédiction pour moi. Non seulement parce que j'ai maintenant un énorme réseau de soutien, mais aussi parce que je peux partager mon histoire. Je pensais vraiment que personne ne voulait entendre mon histoire, mais on m'a prouvé le contraire, ce qui me rend fière de notre génération et des gens qui veulent nous aider..... Plus important encore, j'ai appris que l'on peut tout faire si l'on rencontre les bonnes personnes, si l'on a le cœur bien accroché et si l'on surmonte les obstacles.



Dernière modification : 17 mai 2023