Dallas Karonhia'nó:ron Canady Binette, La prophétie (détail), 2020

Résistance et résilience ouvre ses portes le 8 octobre

Suite au succès de Skénn:en : Peace and Decolonization (2017) et Queer and Peace (2018), Diana Rice (coordonnatrice de la programmation, Peace Centre) a conçu de manière prophétique un projet qui offrirait un espace à ces voix traditionnellement inaudibles et souvent ignorées : Les communautés immigrées héritées et racialisées. Une fois de plus, en collaboration avec Rhonda Meier de la Warren G. Flowers Art Gallery, le travail a commencé en 2018 pour créer une plateforme permettant aux artistes d'exposer leurs expériences du racisme et de l'oppression systémique.

Cette vision est concrétisée dans Résistance et résilience.

Un message de justice opportun

Ce qui rend l'exposition unique, ce n'est pas seulement le message opportun de justice, l'accent mis sur l'équité sociale et la résistance à l'iniquité, mais aussi le fait que, comme toutes les expositions du Centre de paix, le projet se distingue par l'inclusion d'artistes établis (professionnels) et émergents (étudiants), ainsi que par un programme vigoureux de conférenciers et d'ateliers.

Après des mois de conservation minutieuse par Rhonda et une sélection par un jury - composé de membres du personnel de Dawson, d'anciens élèves et de professeurs - pour choisir les artistes émergents à partir d'un appel ouvert, Resistance and Resilience devait ouvrir ses portes en avril 2020. Nous sommes ravis d'exposer les œuvres de trois étudiants de Dawson qui ont répondu à l'appel : Asia Mason, Ya-Nan Song (toutes deux inscrites en photographie) et Dallas Karonhia'nó:ron Canady Binette (diplômée au printemps 2020). Nous avons également été ravis de découvrir Lux Habrich, diplômé en 2011 du programme Arts visuels de Dawson, qui vit maintenant à Halifax.

Pourtant, comme nous le savons, la vie avait un autre plan, et le monde s'est arrêté.

AsieMason.201972.détail

Asia Mason, 201972 (détail), 2019

Un site web interactif rend Résistance et résilience plus accessible

Après mûre réflexion, l'équipe a décidé de refaire l'exposition sous la forme d'un site web interactif. Cela nous a permis de rendre la Résistance beaucoup plus accessible au public, son message n'est plus relégué dans un coin, ouvert uniquement à ceux qui pouvaient venir sur le campus. Désormais, il est disponible pour tous grâce à la puissance d'Internet, quel que soit l'appareil (téléphones, tablettes et ordinateurs) ou le lieu (maisons, bibliothèques, centres communautaires). Compte tenu des thèmes de cette exposition, la démocratisation de l'art est devenue notre force cinétique singulière.

Tous les artistes ont réagi avec enthousiasme à ce changement. Bien que plusieurs d'entre eux qui avaient prévu de se rendre à Montréal n'aient pas pu le faire, ils ont contribué à l'élaboration de l'exposition en ligne et seront présents lors du vernissage de Zoom, le 8 octobre.

Lux.Habrich.Les.larmes.de.la.mère

Lux Habrich, Mother's Tears (détail), 2016-19.

Nous devons changer

Alors que Black Lives Matter soulignait la nécessité de la justice sociale, de la résistance et de la résilience, nous avons recadré une exposition qui activait déjà bon nombre des demandes qu'elle exprimait : nous devons changer et créer un espace pour les expériences et les expressions de la diversité sans aucun obstacle lié aux privilèges.

Résistance et résilience ne se contente pas de réunir de jeunes artistes pour participer à un événement professionnel, mais offre à leurs pairs la possibilité d'enrichir leurs compétences interculturelles et d'engager un dialogue productif sur les défis et les différentes expériences de vie. En partageant les expressions de résistance et de résilience à la violence et à la discrimination, l'exposition fait plus que répondre aux besoins d'un programme innovant et de pratiques d'apprentissage à fort impact - elle répond au besoin de changement social, d'équité et de paix.

Contenu soumis par : Ildikó Glaser-Hille
Coordonnatrice intérimaire, Centre pour la paix du Collège Dawson

COMMENT SE RENDRE À L'EXPOSITION : 

Résistance et résilience

Une exposition virtuelle en ligne : http://resistanceresilience.dawsoncollege.qc.ca/

Panel d'artistes et vernissage : 8 octobre, de 15 h à 17 h.

Pour venir à l'événement du 8 octobre : 

https://dawsoncollege.zoom.us/j/95672058155
Meeting ID: 956 7205 8155

 



Dernière modification : 8 octobre 2020