15 meilleurs conseils pour la rédaction d'une demande de subvention

  • Horaires : Accordez-vous suffisamment de temps pour préparer une candidature solide. Établissez un calendrier afin de bien gérer votre temps. Estimez le temps dont vous pensez avoir besoin pour préparer votre proposition : triplez-le maintenant. Vous aurez besoin de BEAUCOUP plus de temps que vous ne le pensez pour produire une proposition solide. NB : Lorsque vous sollicitez une subvention auprès d'une agence gouvernementale, vous devez soumettre votre proposition au coordinateur de la recherche du Collège Dawson avant la date limite interne. Veuillez consulter les possibilités de financement pour connaître toutes les dates limites internes.
  • Créer une liste de contrôle: Les organismes d'octroi de subventions ont des critères très spécifiques pour leurs demandes. Assurez-vous que vous disposez de tous les documents requis, faute de quoi votre demande risque d'être rejetée sans examen. N'envoyez pas de pièces jointes superflues. Tous les organismes subventionnaires précisent leurs exigences en matière de candidature. Ne leur envoyez pas plus de données, de documents ou d'informations que nécessaire.
  • Lisez les lignes directrices : Lisez les lignes directrices, lisez les lignes directrices.
  • Apprenez des autres : Cherchez à savoir qui a obtenu la subvention à laquelle vous postulez les années précédentes. Acquérir des connaissances et une expérience de première main auprès d'un pair qui a suivi le processus avec succès est un atout. La lecture d'une copie d'une proposition réussie peut également s'avérer extrêmement utile. Le bureau de la recherche, situé dans le Bureau du développement académiqueLe bureau de la recherche, situé dans la salle de conférence, met à votre disposition des copies de propositions retenues.
  • Comités d'examen des demandes de subvention : Dans la mesure du possible, essayez de faire partie d'un comité d'examen des demandes de subvention. De nombreux établissements universitaires disposent de groupes d'évaluation internes qui examinent toutes les demandes et les approuvent avant de les envoyer à l'agence gouvernementale. Faire partie d'un tel comité vous permettra, en tant que chercheur, de comprendre le processus et les attentes de l'institution. En outre, certains de vos collègues ont participé à ces comités - le coordinateur de la recherche peut vous mettre en contact avec quelqu'un dans votre domaine.
  • Soyez concis : Faites attention à la prose ! Évitez la rhétorique, le jargon, les termes vagues (pourrait être, potentiellement, pourrait être) et les hyperboles. Si vous le pouvez, illustrez vos propos par des exemples concrets. Si vous êtes tenté de bourrer le dossier d'informations, d'exhaustivité et de nuances plus détaillées (qui démontrent toutes l'érudition, les antécédents, les implications de la recherche), veillez à ce que cela ne nuise pas à la lisibilité du dossier de candidature.
  • Respecter le formatage : La plupart des organismes subventionnaires exigent une mise en forme spécifique pour toutes les soumissions. Si l'organisme auquel vous vous adressez précise des règles de formatage spécifiques, vous devez les respecter à la lettre. S'ils précisent la longueur des pages, les marges, la police de caractères, etc., veillez à respecter les spécifications; il ne s'agit pas de recommandations. Soyez concis mais complet ; si l'agence alloue 5 pages à une section, elle attend 5 pages, pas une.
  • Établissez vos qualifications : Les personnes qui examineront votre candidature ne savent probablement pas qui vous êtes ni quelles ont été vos contributions antérieures, le cas échéant, à votre domaine d'études. En outre, elles ignorent votre capacité à mener à bien la recherche ou le projet que vous souhaitez entreprendre. La plupart des candidatures exigent une section dans laquelle vous exposez de manière concise vos compétences en tant que gestionnaire de projet, les raisons pour lesquelles ce projet est adapté à votre carrière ou s 'appuie sur vos recherches antérieures, etc...
  • Mettez à jour votre curriculum vitae : La plupart des agences gouvernementales qui accordent des financements exigent un CV avec votre demande. Assurez-vous que votre CV est à jour, qu'il reflète vos compétences spécifiques liées à votre projet et qu'un pair vous donne son avis. L'examen de tous vos documents par une autre personne ne peut que renforcer votre candidature.
  • Rédigez pour un profane intelligent : Ne partez pas du principe que les personnes qui examinent votre candidature sont des experts dans votre domaine. En fait, selon l'agence et le prix auquel vous postulez, les membres du comité d'évaluation peuvent même ne pas travailler dans votre domaine d'études. Ne laissez pas les évaluateurs tirer des conclusions sur des questions importantes concernant la logique et les implications de votre travail. Dites-leur !
  • Qui s'en préoccupe ? Les membres du comité d'examen doivent comprendre pourquoi le projet que vous proposez est approprié pour la source de financement et son importance pour votre domaine d'étude. Pourquoi votre projet est-il important ? Pourquoi "nous, les contribuables", devrions-nous le financer ? Ne tombez pas dans le piège de rationaliser votre recherche parce qu'il serait intéressant de connaître quelque chose de nouveau ; faites valoir son importance.
  • L'évaluation : Il est important de faire savoir au comité d'examen de l'organisme subventionnaire que vous avez réfléchi à l'évaluation de votre propre projet. Quels seront vos critères de réussite ? Comment allez-vous diffuser les connaissances découvertes ou accumulées dans le cadre de votre projet auprès de l'ensemble de la communauté universitaire ? Essayez de réfléchir en profondeur à cet aspect de votre travail. Il est extrêmement important pour de nombreux organismes subventionnaires(p. ex. le CRSH), qui considèrent que leur travail consiste à investir dans la recherche pour améliorer la société. Ils veulent des chercheurs qui sont prêts à s'engager dans la société, à faire plus qu'informer les autres de leurs nouvelles découvertes. Existe-t-il un moyen créatif de mettre en pratique vos nouvelles connaissances ?
  • Dans la mesure de vos moyens : Veillez à ce que votre projet soit réaliste. Les subventions sont accordées pour un montant spécifique et sur une période de temps déterminée. Assurez-vous de pouvoir réaliser tout ce que vous souhaitez dans ce laps de temps et avec les fonds qui vous sont accordés. Consacrez beaucoup de temps au budget et à sa justification - un budget exagéré est un moyen infaillible de voir votre proposition rejetée. Veillez à demander ce dont vous avez besoin et à le justifier solidement. Un simple "10 000 dollars pour les dépenses de recherche" ne suffira pas.
  • Demandez de l'aide : Vous avez des collègues, utilisez-les ! Demandez à quelqu'un d'autre d'examiner votre candidature avant de la soumettre. Ne comptez pas exclusivement sur l'autorévision. Demandez à un ou plusieurs pairs d'examiner votre travail et de vous faire part de leurs commentaires. Ne vous dérobez pas à la critique constructive (invitez-la !). Le coordinateur de la recherche est toujours disponible pour lire et commenter les propositions - veillez à lui envoyer un projet au début du processus afin qu'il ait le temps de le lire attentivement et de faire des commentaires et des suggestions.
  • Édition : Édition, Édition, Édition. Éloignez-vous, puis révisez encore. Seules de nombreuses séances de révision permettront de s'assurer que tous les éléments de votre candidature sont pertinents, bien rédigés et qu'ils illustrent exactement vos intentions pour le projet que vous proposez. N'oubliez pas de vous faire aider ! Demandez à vos pairs de relire votre travail !

A la recherche de Livres et articles sur la rédaction de demandes de subvention ? Et pourquoi pas ressources en ligne? Suivez les liens !



Dernière modification : 15 décembre 2021